Mons-en-Baroeul: Créa’Livres ou quand les petits écrivains rencontrent les grands…


Cette année, pour cause de restructuration des salles monsoises, Créa’Livres a échangé le Fort Macdonald pour la salle Masqueliez, de Villeneuve-d’Ascq. La petite manifestation des débuts en 2002 s’est muée en un rendez-vous important impliquant de nombreuses classes de la circonscription de Villeneuve-d’Ascq Nord.

1249374722_B972914948Z.1_20140613093323_000_GR72JOC8C.1-0

L’édition 2014, du 3 au 6 juin, sous le parrainage de l’écrivain Thierry Maricourt, a permis à chaque classe de présenter son travail aux autres élèves ainsi qu’aux nombreux parents présents : un spectacle ininterrompu dont le fil directeur est l’écriture. Il s’agit d’un véritable point d’orgue de l’année scolaire. Il permet une vision d’ensemble du travail accompli.

Le principe général des ateliers consiste à écrire un livre par classe, sous la direction d’un véritable écrivain. Écrire avec les écrivains eux-mêmes permet un autre rapport au texte que l’étude scolaire traditionnelle. Cela se révèle très enrichissant et permet de produire des textes différents.

Cette année, on a exploré de nouvelles pistes comme ce travail autour d’une adaptation théâtrale du Chat de Tigali, de Didier Daeninckx (écrivain fondateur de Créa’Livres), par le théâtre de l’Écharde. On a aussi créé pour la première fois des livres entièrement numériques. L’année 2014, date anniversaire d’événements importants survenus pendant les deux Guerres mondiales a fait la part belle à la mémoire. On a vu des récits d’élèves proposer des textes qui auraient pu être ceux de Poilus de la Grande Guerre ou de résistants. A. C. (CLP)